IMGP8383-Avec accentuation.jpg

Mon histoire

D'infirmière à coach en libération émotionnelle

 

Nous avons cette vie pour nous, pas pour les autres

Se responsabiliser dans ses émotions, dans ses choix est synonyme de prendre sa vie en main.
En sachant cela, nous choisissons plutôt ce qui nous nourrit, nous anime avec le coeur.
J’ai la conviction qu’en s’aimant profondément soi-même, nous créons des liens de qualité avec l’autre, et nous créons un monde meilleur. Aider les femmes à se sortir des schémas patriarcaux à renouer avec leur Moi profond est ma vision de mon activité.

Baignée dans le développement personnel et spirituel dans mon enfance, c’est tout naturellement que j'y suis retournée pour comprendre ce qui m’arrivait. 
 

J’ai progressivement eu des prise de conscience de schémas répétitifs, des modes de communication (colère, reproche) qui ne résolvaient rien du tout. Mon monde intérieur déteignait sur le monde extérieur (agressivité, tensions).

Je me suis alors demandé : « Comment veux-tu créer ta vie?  Combattre, lutter en permanence? ou Profiter de la vie? ».

 

Aujourd’hui, je n’envisage pas de retour en arrière, mon passé reste mais n’est plus mon avenir.

Ma vie d'avant

Je suis issue d’une famille de soignants, prendre soin est naturel pour moi. J’ai été infirmière pendant 17 ans principalement avec les personnes âgées avec de lourdes pathologies, en fin de vie. J’ai été confrontée à l’impuissance face à la détresse, aux regrets de la vie, aux lourds passés qui emprisonnaient leur présent et rendaient inaccessible leur futur. 

La majorité des patients n’avait plus goût à la vie, n’avait aucun but que de subir. J’étais rendu à un stade ultime d’impuissance de ma profession. Personnellement, ça a empiété sur mon quotidien. Je me suis aperçue que cette détresse reflétait la mienne. Je n’étais plus Mélisa, j’étais une infirmière.  Je rentrais dans les cases que je pensais obligatoires mais je ne me sentais pas bien. 

IMGP8117-Avec accentuation.jpg
IMGP7977-Avec accentuation.jpg

Ma vie d'après

Mon corps parlait : colère, impulsivité, boulimie, peur, angoisse, négativité.


J’ai voulu changer et j’ai commencé par la formation en communication non violente, je me suis mise à méditer pour ne plus avoir peur de la solitude, du silence. J’écris mes gratitudes, je ralentis, j’observe la nature, je renoue avec mon enfant intérieur. J’ose, je sors de ma zone de confort ce qui me procure de la joie, de la fierté et de l’amour de moi-même.


La formation en coaching holistique m’a permis de me libérer des émotions fortes avec l’EFT, de me pardonner, de me responsabiliser.